> Secteur des Arues à Châtillon – Mandat d'études préalables et assistance à maîtrise d'ouvrage

Secteur des Arues à Châtillon – Mandat d’études préalables et assistance à maîtrise d’ouvrage

Le projet
Nos missions

Localisation

Le secteur des Arues est situé au nord-est de Chatillon et à 10 minutes à pied de la future gare Châtillon-Montrouge de la ligne 15 et le terminus de la ligne 13, à proximité de grands axes routiers et à moins de 800 mètres d’une station du tramway T6.

Contexte

Zone d’activité de 10 hectares, le secteur des Arues se caractérise par une prédominance d’activités industrielles et artisanales. Il est divisé en quatre secteurs : le premier est dédié à l’habitat (6 650 m² environ), le deuxième aux activités tertiaires (2,6 hectares), le troisième aux activités artisanales, industrielles et commerciales (1,3 hectare) et le quatrième est destiné à l’habitation, l’hébergement hôtelier et les activités commerciales (4 460 m²).

Projet urbain

Le secteur des Arues est un site stratégique pour le développement de la ville de Châtillon notamment par sa proximité directe avec des infrastructures de transports en commun. Elle souhaite mener, avec l’établissement public territorial (EPT) Vallée Sud – Grand Paris, une réflexion globale sur la restructuration de la zone d’activité des Arues.

Ce projet d’aménagement a pour objectif de promouvoir la mixité fonctionnelle1, sociale et urbaine du secteur.

L’enjeu est de structurer ce quartier pour que la population, les associations, les entreprises et les commerçants y vivent ensemble et profitent de cette localisation exceptionnelle.

Equipements publics :

Il est prévu de réaliser des équipements publics tels qu’un lycée et des infrastructures sportives, culturelles et associatives. Ces équipements répondront aux besoins de la ville en termes de scolarisation et de loisirs, et permettront de créer une nouvelle ambiance urbaine dans le secteur.

Espaces publics :

Il est également prévu de réaliser des espaces publics qui auront pour objectif de créer des lieux d’échanges et de convivialité. Aujourd’hui, le secteur vit au rythme des heures d’ouverture et de fermeture des entreprises. La création d’espaces publics, qui pourraient s’appuyer sur la coulée verte, contribuera à l’animation du secteur.

Afin de promouvoir la mixité fonctionnelle et sociale, et de tenir compte d’un taux significatif de vacance des bureaux sur la commune et des évolutions des modes de travail (comme le développement du télétravail), il est envisagé d’y réaliser davantage de logements.

Les logements occuperont une place plus importante dans le quartier afin de répondre à l’évolution démographique de la ville et diversifier les fonctions urbaines du quartier, notamment grâce à l’implantation de commerces situés au rez-de-chaussée de certaines constructions.

Les bâtiments d’activités tertiaires développés seraient principalement dédiés à des usages innovants de type pépinière d’entreprises ou espaces de travail partagé.

De plus, le projet d’aménagement sera fondé sur le principe de protection de l’environnement et de la nature en ville. En effet, le projet créera des espaces verts (parc, jardin, square) afin d’améliorer le cadre de vie, tout en luttant contre le phénomène d’îlots de chaleur urbains, les risques de ruissellement des eaux pluviales. Ils participeront ainsi à rendre la ville de Châtillon plus résiliente face aux effets du changement climatique. Le projet intègrera pleinement les enjeux du Plan Climat Air Energie de l’EPT Vallée Sud Grand Paris. Les ambitions environnementales du projet viseront à obtenir une labellisation Ecoquartier.

1. mixité fonctionnelle : ensemble des activités (économiquepolitique et culturelle) d’une ville.
2. Des modes de transport en commun sont catégorisés comme “lourds” en raison de l’ampleur des infrastructures requises (comme le train et le métro).

Les actualités associées au projet