Vallée Sud Aménagement - Gouvernance - Equipe - A propos - Qui sommes nous
> Quartier Jean Zay à Antony

Quartier Jean Zay à Antony

Entre le centre-ville d’Antony et le parc de Sceaux, le nouveau quartier Jean Zay s’animera avant la fin 2023 sur ce qui fut jadis le site de la résidence universitaire. Conçu tel un jardin urbain, il conservera une forte présence étudiante.

La place @ Golem Images
L'histoire
Le projet
Le programme
Nos missions
L'équipe projet

C’est en 1936 que Jean Zay, alors jeune ministre de l’Éducation nationale, a ébauché le projet d’une résidence universitaire à Antony.

Bâtie en 1955, la résidence universitaire d’Antony (RUA) est la plus vaste de France et la plus grande d’Europe. Elle a été créée dans le cadre de la mise en place d’un programme pilote de logements étudiants. Il s’inscrit dans le contexte de la crise du logement et de la précarité du milieu étudiant au lendemain de la seconde guerre mondiale.

Mais le site se dégrade progressivement dans les années 1970.

Au début des années 1980, la dégradation de la RUA ayant pris un caractère alarmant (chambres fermées pour insalubrité, plusieurs incendies), les autorités décident de réagir. La Communauté d’agglomération des Hauts-de-Bièvre prend la responsabilité de la RUA, dans le cadre des lois de décentralisation, et signe avec le CROUS un protocole visant à sa réhabilitation-reconstruction. Ce protocole a aussi été signé par le Conseil départemental des Hauts-de-Seine qui prend l’initiative de développer l’offre de logements étudiants dans le département en signant une convention cadre avec le ministère de l’Enseignement supérieur. Il est ainsi prévu qu’un millier de logements étudiants seront ainsi réhabilités ou reconstruits sur le site, les autres étant redéployés dans de nouvelles résidences dans le département.

En 1983, l’un des bâtiments constituant la résidence a été vendu à la mairie d’Antony. Le conseil municipal statue sur l’aménagement de cet espace. Une fois la démolition terminée, commencent les chantiers du commissariat de police, d’un ensemble de bureaux et de la sous-préfecture.

Cette dernière a été construite dans les années 1990 et constituent un élément architectural révélateur de son époque.

Les autres bâtiments, propriété du CROUS, ont ensuite été successivement et partiellement démolis depuis les années 1990 jusqu’en 2017.

Aujourd’hui, un seul bâtiment, dit bâtiment A, a néanmoins été conservé et réhabilité il y a quelques années en limite de la ZAC, du côté de la station RER Croix de Berny. Ce bâtiment a fait l’objet d’une réhabilitation menée par le Territoire Vallée Sud – Grand Paris sous maîtrise d’œuvre de l’atelier Jean Nouvel. 

@ Hervé Abbadie

 

Les actualités associées au projet